Avenue de Bouillon 196

B-6800 Recogne

+32(0) 471 95 00 79

Thierry Gillet

service@gtsforyou.be

Au 1er janvier 2020, plus de 73.000 Wallons ne pourront plus circuler à Bruxelles!

Le 01 janvier 2020, 16.000 Bruxellois vont devoir acheter une nouvelle voiture s’ils veulent continuer à rouler aux alentours de chez eux. Cela représente près d’une auto sur quinze immatriculées dans la capitale.

Au 1er janvier 2020, plus de 73.000 Wallons ne pourront plus circuler à Bruxelles!

Photo News

Ce 1er janvier 2020, un nouveau cap sera franchi à Bruxelles. Les véhicules avec un moteur diesel Euro 3 ne pourront plus circuler sur le territoire de la Région. L’interdiction ne porte pas sur le ring. Cela concernera les voitures, les camionnettes, les bus et les camions. Les oldtimers de plus de 30 ans et disposant d’une plaque spécifique bénéficieront d’une dérogation.

Cette nouvelle restriction risque de faire mal. Seules quelques dizaines de milliers de véhicules avaient été touchés lorsque les Euro 0, 1 et 2 avaient été bannis des rues de la capitale. Ici, on parle de 226.000 voitures à l’échelle de la Belgique, dont 16.129 rien qu’à Bruxelles et 73.833 en Wallonie (notre infographie). Cela représente 6,4 % du parc automobile bruxellois et 7,9 % du parc wallon. Les Flamands sont logés à la même enseigne : 7,8 % de leurs voitures sont visées par l’interdiction.

La norme Euro 3 concerne les voitures immatriculées en Belgique entre le 1er janvier 2001 et le 1er janvier 2006. « À cette époque, la toute grande majorité des diesel n’étaient pas équipés d’un filtre à particules. Les autorités avaient bien prévu une prime pour le faire installer. Mais les filtres ne se régénéraient pas. Donc, à partir d’un certain moment, ils n’avaient plus aucun effet. C’est donc bien de se débarrasser de ces véhicules », commente Joost Kaesemans, porte-parole de la Fébiac, la fédération de l’industrie automobile.

Prochaine étape 2022

« Mais », ajoute le représentant du secteur, « il faut faire l’équilibre entre ce qui est bien pour l’environnement et les besoins de mobilité de la population. Une partie des automobilistes ayant un moteur diesel Euro 3 n’a probablement pas les moyens financiers de s’acheter une voiture neuve. Et cela ne sert à rien de prendre une Euro 4. Elles seront interdites à Bruxelles à partir de 2022 ». Cette étape de 2022 impactera encore plus d’usagers. Selon les statistiques actuelles de la Fébiac, 249.496 diesel circulent en Wallonie, contre 439.869 en Flandre et 58.122 à Bruxelles.

Pour rappel, les contrevenants s’exposent à une amende de 350 euros. Près de 200 caméras ANPR contrôlent les plaques d’immatriculation au sein de la zone de basse émission. Il est néanmoins possible de rouler moyennant l’achat d’un pass (35 euros) d’une journée. Cette faculté est limitée à huit jours par an et par véhicule.

 Yannick Hallet (Sud info.be)

 

 

 

 

Catégories

Archives

Partagez nos articles sur vos réseaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest